10.000 arbres pour St Maximin

L’association Ecovirage fait partie de la CEME (Commission Extra-Municipale pour l’Environnement) de Saint Maximin, présidée par Sophie Le Meter, cinquième adjointe. Cette commission a pour but de mettre en lien les habitants et les services de la mairie pour débattre, décider et faire émerger les projets des citoyens.

Et elle commence fort puisqu’après seulement un an d’existence, nous avons pu établir un plan d’action pour le projet, initié par M. Franck Nicolaïdes et porté par la commune de Saint-Maximin, qui s’appelle très explicitement « 10.000 arbres pour St Maximin ».

10.000 arbres pour St Maximin

Le projet vise donc à planter un total de 10.000 arbres sur une variété de parcelles inusitées appartenant à la commune. Elles accueilleront de jeunes arbres de nombreuses espèces différentes, selon les techniques permaculturelles des « forêts fruitières », bien qu’il n’y aura pas que des arbres fruitiers. 

L’idée est de sélectionner une variété d’espèces endémiques et rustiques, qui s’acclimateront bien aux conditions rudes de notre région (gel, pluies, sècheresses) et nécessiteront peu d’entretien. Le format de plantation sera dense et étagé, en alternant :

– Les grands arbres avec de plus petits ;
– Les arbres issus de plants ou de scions, et ceux issu directement du noyau.

Cette réalisation bénéficiera à la commune de plusieurs façons, non seulement sur le plan de la santé et de la qualité de vie, mais également grâce au volet pédagogique que nous mettons en place avec les scolaires et centres aérés. 

10.000 arbres pour St Maximin

L’objectif sera d’impliquer les jeunes de Saint-Maximin dans le reboisement de la commune. Certaines des parcelles retenues, lorsque les conditions d’accès et de travail le permettront, acueilleront un chantier qui sera géré par l’association Ecovirage. Les Services Techniques aideront à la logistique.

Nous allons demander aux établissements scolaires et péri-scolaires de passer le message à leur jeune public : il faudra, jusqu’au mois d’octobre, garder tous les noyaux des fruits consommés sur place :

– Abricots
– Pêches
– Cerises

Les noyaux devront être lavés et brossés afin de pouvoir être conservés le temps nécessaire. La conservation se fera dans un réfrigérateur.

A partir du mois de novembre, les classes seront appelées à intervenir sur des chantiers pédagogiques et sécurisés pour que les enfants plantent eux-mêmes les noyaux conservés.